Horaires d'ouverture

Mon - Fri: 7AM - 7PM

Si vous êtes intéressée par une chirurgie mammaire avec implants, il est important de connaître les différentes façons dont les implants mammaires peuvent être placés. En connaissant les différentes possibilités de placement des implants, vous serez en mesure de mieux comprendre votre chirurgien lors de votre consultation et de prendre une décision éclairée concernant la chirurgie mammaire.

Options et considérations pour la pose d’implants mammaires

Dans cet article de blog, nous expliquerons les trois principaux placements d’implants mammaires, ainsi que leurs avantages et inconvénients.
Guide d’introduction à la chirurgie mammaire
Afin de mieux comprendre les différentes façons dont les implants mammaires peuvent être positionnés à l’intérieur du sein, nous devons d’abord apprendre quelques bases d’anatomie.

Le sein féminin est composé de trois types de tissus : fibreux, glandulaire et graisseux.

  • Le tissu glandulaire est le tissu responsable de la production de lait ; il a généralement la forme d’un lobe. Le lait s’échappe par de petits canaux appelés canaux galactophores, qui se terminent dans le mamelon.
  • Le tissu fibreux maintient les tissus glandulaires et graisseux en place. L’ensemble des tissus fibreux et glandulaires est appelé tissu fibro-ghiandulaire.
  • Le tissu adipeux remplit l’espace entre les tissus fibreux et glandulaires et donne au sein sa taille et sa forme.

Sous les tissus décrits ci-dessus, la poitrine féminine est également constituée d’un certain nombre de muscles, tels que le grand pectoral et le petit pectoral. Dans cet article, nous nous concentrerons sur le grand pectoral, qui est le plus grand muscle du thorax.
Le grand pectoral est un muscle large, en forme d’éventail. Il s’étend de l’aisselle à la clavicule et continue jusqu’à la région inférieure du thorax, des deux côtés du torse. Le grand pectoral est entouré par le fascia, une feuille de tissu conjonctif, principalement du collagène, qui entoure et sépare les muscles.

Comment les implants mammaires sont-ils placés ?

Lors d’une opération d’augmentation mammaire, un implant mammaire peut être placé directement derrière le tissu mammaire (sous glandulaire), sous le fascia musculaire (sous fascial) ou sous le muscle pectoral (rétro pectoral ou sous musculaire). Votre chirurgien vous conseillera l’emplacement qui vous convient le mieux. Dans le cas d’un positionnement sous-glandulaire, l’implant est placé au-dessus du muscle pectoral, mais sous le tissu mammaire .

  • Ce positionnement présente un avantage majeur : Il nécessite moins de dissection, c’est donc le positionnement le plus facile à réaliser et la récupération est généralement plus pratique et plus rapide.
  • La position sous-glandulaire présente également certains inconvénients dont il faut tenir compte : Chez les femmes qui n’ont pas assez de tissu mammaire naturel pour assurer une couverture suffisante, les implants peuvent être plus visibles ou palpables. Dans cette position, la réalisation de mammographies peut s’avérer plus difficile. Les chirurgiens peuvent choisir cette position pour les femmes qui ont plus de tissu mammaire naturel pour assurer une bonne couverture de l’implant.

Positionnement sous-fascial

Dans la position sous-fasciale, l’implant est placé au-dessus du muscle mais sous le fascia pectoral . Selon une étude réalisée en 2021, cette position peut offrir les avantages d’un faible taux de contracture capsulaire tout en évitant l’inconfort et les éventuelles déformations futures résultant d’un positionnement sous le muscle . Cette position permet également de réduire la visibilité et la palpabilité du bord de l’implant, surtout dans le cas d’une implantation sous-glandulaire. Les études montrent également des taux plus faibles de contracture capsulaire.

Mise en place rétro-pectorale ou sous-musculaire

Lors de la pose rétro-pectorale ou sous-musculaire, l’implant est placé directement derrière le muscle grand pectoral et sous les tissus de soutien . Cette méthode permet d’obtenir des résultats plus naturels au niveau du pôle supérieur car la couverture tissulaire est plus importante. Ce positionnement est également associé à un risque légèrement réduit de contracture capsulaire . Bien que les mammographies puissent être réalisées en toute sécurité avec tous les types de positionnement, le positionnement sous musculaire est considéré comme plus avantageux pour ce type d’examen, car l’implant est situé derrière les tissus, ce qui facilite la visualisation des tissus par la mammographie . Ce positionnement présente certains inconvénients dont il faut tenir compte : la convalescence peut être moins confortable et l’œdème peut mettre plus de temps à se résorber en raison de l’incision pratiquée dans le muscle. Cela signifie que les résultats de l’intervention peuvent également prendre un peu plus de temps à s’installer.

Quelle position me convient le mieux ?

C’est le Docteur Xavier Tenorio qui décidera de la position qui vous convient le mieux. Certains facteurs peuvent l’aider à déterminer la position la plus appropriée pour vous:

  1. Votre physionomie et le tissu mammaire existant
  2. La taille et la forme des implants que vous avez choisis
  3. Vos objectifs et vos préférences en matière de résultats esthétiques.

Nous espérons que ce guide vous servira de point de départ pour comprendre les options qui s’offrent à vous et la terminologie utilisée par le Docteur Xavier Tenorio spécialiste en augmentation mammaire à Montreux. N’hésitez pas à poser vos questions à votre chirurgien pose implant si vous avez des doutes sur le placement proposé par l’équipe médicale. Il est important que vous vous sentiez confiante et satisfaite de tous les aspects de votre opération mammaire.

5/5 - (1 vote)